Programme

CO28-005

Communication Orale

Limitation de l’œdème réactionnel après une course avec un bas à gradient de pression négatif.

Mme Clémentine COTTONa, M. Jason CHARLEMAGNEa, Pr Annick GENETTEa, Pr Nicolas DRAYEa, M. Alexandre DURANTb, M. Serge THEYSc

a Haute Ecole Louvain-en-Hainaut ;, b Centre de Kinésithérapie à Evreux, c CHU Dinant Godinne

Le but est d’observer l’influence de guêtre à gradient inversé (BVSport®) sur la récupération après un footing.

Cette étude prospective comprend 20 joggers, pratiquants réguliers [5 femmes ; âge : 43 a : 22-68 ; IMC : 22.4 ± 2.6 kg/m²]. Chacun a couru 2h30 sur son parcours habituel ; à deux reprises, aléatoirement, avec ou sans bas. L’œdème réactionnel a été mesuré par impédancemètre (Bodystat QuadScan 400®) aux fréquences de 5, 50, 100 et 200 KHz.

Aucune variation impédancielle significative n’a été observée quand l’effort a été réalisé avec les bas. Sans, les paramètres diminuent d’avantages à 100 et 200 kHz (p<0.001).

En focalisant la pression sur le mollet, le bas à gradient inversé évite l’œdème d’hyper-vascularisation secondaire à l’effort d’endurance. Sans bas, l’œdème augmente davantage en intracellulaire que dans le milieu interstitiel.

Mots clés : footing ; jogger ; oedème ; bas à gradient de pression négatif ; impédancemètre