Programme

CO13-006

Communication Orale

Réanimation en rééducation et rééducation en réanimation

Dr Michel ENJALBERTa, Dr Florence THEVENOTa, Dr Gilles MOTTEa, Dr Jean-Marc THÉRYa, Mme Brigitte PRÉVOTEAUa

a Centre Hospitalier de Perpignan

L'histoire de la rééducation post-réanimation peut être illustrée par celle des liens tissés entre les spécialités de MPR et d'anesthésie-réanimation au centre de Cerbère, dès l'ouverture de ce dernier, en 1976, sous l'impulsion du Dr Bouffard-Vercelli et du Pr. Louis Serre, alors responsable du SAMU de Montpellier. Leur évolution dans le temps est un excellent exemple de construction d'une filière de soins.

Matériel et méthode : C'est donc à travers cette histoire de près de 40 ans que nous allons en dégager les principaux points forts.

Résultats : Une des premières évolutions importantes est la création, en 1982, du service de "rééducation en soins intensifs" (20 lits), sous la direction du Dr Layre, qui deviendra plus tard le service de "rééducation post-réanimation" (SRPR) Louis Serre. Au décès du Dr Bouffard-Vercelli, en 1995, nous avons repris la direction du Centre qui désormais portait son nom et renforcé le SRPR, qui sera porté à 30 lits. En 2005, au départ du Dr Layre, une nouvelle étape a été franchie avec le CH de Perpignan, à savoir une convention de mise à disposition de deux médecins anesthésites-réanimateurs. Enfin, la mise en place, en 2010, de la coordination territoriale des SSR, nous a conduit à prendre la direction du service de MPR du CH de Perpignan, qui assure la prise en charge en rééducation de l'ensemble des services hositaliers, dont celui de réanimation, bouclant ainsi la boucle. Le projet de relocalisation du Centre Bouffard-Vercelli sur le site du CH de Perpignan, prévu en 2018, permettra de structurer l'ensemble de cette filière (qui comprend en outre une unité dédiée aux états végétatifs chroniques et pauci-relationnels) sur un site unique permettant d'assurer la prise en charge en rééducation, réadaptation et réinsertion depuis les urgences jusqu'au retour à la vie active (ou l'institutionnalisation dans les structures médico-sociales créées à cette occasion).

Discussion : Cette expérience exemplaire, issue de la volonté de deux hommes, devrait nous conduire dans un avenir proche à la structuration d'un parcours de soins coordonné dans les domaine des affections du système nerveux, mais aussi de l'appareil locomoteur, cardiovasculaire et de la personne âgée.

Mots clés : rééducation post-réanimation, rééducation en réanimation