Programme

CO44-007

Communication Orale

Mise à jour du modèle « Wallis Occupational Rehabilitation RisK » (WORRK) : valeurs prédictives à 3 mois et 1 an.

Dr Chantal PLOMBa, M. Roger HILFIKERb, M. Philippe VUISTINERc, Dr Cyrille BURRUSa, Dr François LUTHIa

a Service de réadaptation de l’appareil locomoteur, Clinique romande de réadaptation Suvacare, 1950 Sion, Suisse, b Haute école de santé, Haute école spécialisée de Suisse occidentale, 1950 Sion, c Institut de médecine sociale et préventive, Université de Lausanne, 1010 Lausanne, Suisse

Objectif. Nous avons récemment développé et validé un outil qui prédit le risque de ne pas retourner au travail (nRT) 2 ans après une réadaptation professionnelle suite à un traumatisme orthopédique (WORRK) [1]. L’objectif de cette étude est d’actualiser la formule de prédiction du WORRK à 3 mois et 1 an après la réadaptation.

Patients et méthodes. 2 échantillons de patients ayant subi un traumatisme orthopédique ont été utilisés : 428 patients pour le retour au travail à 3 mois, 431 pour celui à 1 an. Le statut professionnel a été mesuré 3 mois et 1 an après la réadaptation orthopédique. Une calibration a été réalisée pour mesurer la performance de l’outil de prédiction (accord entre la probabilité prédite et la fréquence observée). En premier lieu, le modèle prédictif original a été testé sur les nouveaux échantillons. La probabilité de nRT à partir des coefficients de l’équation de prédiction à 2 ans a été calculée et la performance analysée. Une nouvelle calibration a ensuite été nécessaire pour ajuster les différentes probabilités de nRT à 3 mois et 1 an avec mise à jour des intercepts à 3 mois et 1 an.

Résultats. Les caractéristiques sociodémographiques étaient comparables pour les différents échantillons (âge moyen:43 ; femmes:15%). La proportion de nRT à 2 ans dans l’échantillon original était de 50.36%. Il était de 53.4% à 1 an et de 63.8% à 3 mois. L’aire sous la courbe était de 0,73 à 3 mois et 1 an. Pour le test de calibration, le modèle original (WORRK) montrait un défaut d’étalonnage pour la prédiction à 3 mois et 1 an (p<0.001). Après la mise à jour de l’intercept, il n’y avait plus de défaut d’étalonnage (p = 0.458 and 0.341) et l’aire sous la courbe restait la même (0.73).

Discussion/Conclusion. Le modèle WORRK a été mis à jour avec succès afin de prédire le risque de nRT à 3 mois et 1 an après la réadaptation professionnelle. Ces nouvelles équations de prédiction sont à présent disponibles pour la pratique clinique.

[1] Luthi F,Deriaz O,Vuistiner P,Burrus C,Hilfiker R. Predicting non return to work after orthopaedic trauma: the Wallis Occupational Rehabilitation RisK (WORRK) model.PLoS One.2014 Apr 9;9(4):e94268

Mots clés : Retour au travail; Activités et participation; Appareil locomoteur