Programme

CO40-007

Communication Orale

Le syndrome de Hinman : à propos de 33 cas.

Dr Samira LAHRABLIa, Dr Herman AZANMASSOa, Dr Aziza NAIT KHCHATa, Dr Naima EL AMRANIa, Pr Fatima LMIDMANIa, Pr Abdelatif EL FATIMIa

a chu ibn rochd

Introduction. Le syndrome de Hinman ou vessie neurogéne non neurogéne est un dysfonctionnement mictionnel sévère de l’enfant. L’objectif de cette étude est de faire un rappel sur la pathologie et ses complications uronéphrologiques.

Matériels et méthodes. Etude rétrospective, descriptive et analytique portant sur 33 explorations urodynamiques d’enfants présentant un syndrome de Hinman et envoyés au service de médecine physique et de réadaptation de Casablanca entre janvier 2011 et septembre 2014. Tous les patients répondent aux critères d’inclusion basés essentiellement sur la présence de troubles vésicosphinctériens chez l’enfant en absence d’atteinte neurologique confirmée.

Résultats. Trente trois enfants ont été colligés dans cette étude. Les données sociodémographiques ont montré qu’il y avait une prédominance du sexe féminin, la moyenne d’âge d’apparition des symptômes était 5 +/- 1,7 ans. L’incontinence urinaire était le maître symptôme du dysfonctionnement vésico-sphinctérien. Le retentissement sur le haut appareil urinaire était à type de reflux vésico-urétéral 11 cas (33,3%), d’urétéro-hydronéphrose dans 10 cas (30,3%). Notre étude a montré 4 cas (12,20%) de vessie de lutte.

Discussion et conclusion. Le diagnostic du syndrome de Hinman chez l’enfant est basé sur des critères bien définis, notamment l’élimination d'une vessie neurologique. Un diagnostic et une prise en charge précoce de la maladie est primordial pour minimiser l’apparition des complications mettant en jeu le pronostic fonctionnel et vital.

Mots clés : syndrome de Hinman, bilan urodynamique , complications urinaires.