françaisenglish

Programme

vendredi 15 octobre 2010
14:30 - 16:30    Salle 6 - Niv. 0
Session bilingue

Posture, marche, préhension et autres mouvements

CO27-009 - Modification des stratégies de coordination inter-segmentaire des membres inférieurs pour la marche à vitesse maximale chez le sujet sain et le patient hémiparétique

Mle Emilie HUTIN – CHU Henri Mondor, AP-HP – Créteil, FRANCE
M. Didier PRADON – CHU Raymond Poincaré, AP-HP – Garches, FRANCE
Dr Franck BARBIER – Université Lille Nord de France, UVHC, LAMIH, UMR CNRS 8530 – Valenciennes, FRANCE
Pr Bernard BUSSEL – CHU Raymond Poincaré, AP-HP – Garches, FRANCE
Pr Jean-Michel GRACIES – CHU Henri Mondor, AP-HP – Créteil, FRANCE
Dr Nicolas ROCHE – CHU Raymond Poincaré, AP-HP – Garches, FRANCE

Objectif

Nous avons comparé chez des sujets sains et hémiparétiques les stratégies de coordination inter-segmentaire associées à la marche à vitesses confortable et maximale.

Méthodes

La coordination cuisse-jambe et jambe-pied a été mesurée par la phase relative continue (CRP) lors de la marche à vitesse confortable (Vconfort) et maximale (Vmax) chez 20 sujets sains et 21 hémiparétiques.

Résultats

Les deux groupes augmentaient leur vitesse de marche similairement. Comparée à la vitesse confortable, la marche à vitesse maximale des sujets sains était associée à l’augmentation du déphasage cuisse-jambe lors des phases de double appui et oscillante (CRPCuisse-Jambe/RMS, double contact initial, Vconfort, 26±7 ; Vmax, 31±9, p=0.047 ; pré-oscillante, Vconfort, 58±4 ; Vmax, 67±6, p=0.006 ; oscillante, Vconfort, 73±5 ; Vmax, 67±12, p<0.001), et une diminution du déphasage jambe-pied en phase d’appui (CRPJambe-Pied/RMS, Vconfort, 98±10, Vmax, 67±12, p<0.001). La marche à vitesse maximale des sujets hémiparétiques impliquait une diminution du déphasage jambe-pied en pré-phase oscillante (CRPJambe-Pied/RMS, parétique, Vconfort, 46±20 ; Vmax, 31±15, p<0.001 ; non-parétique, Vconfort, 39±12 ; Vmax, 32±12, p<0.001) et du déphasage cuisse-jambe uniquement pour le membre non-parétique lors du simple appui (CRPCuisse-Jambe/RMS, Vconfort, 66±11 ; Vmax, 55±14, p<0.001).

Discussion

Les sujets hémiparétiques peuvent augmenter leur vitesse de marche de façon similaire aux sujets sains, mais uniquement à travers des modifications de la coordination inter-segmentaire en phase d’appui. Ces modifications impliquent les membres parétique et non-parétique en pré-phase oscillante, et uniquement le membre non-parétique lors du simple appui, qui compenserait partiellement un manque d’ajustement au membre parétique en phase oscillante.

retour
© 2014 Atout Organisation Science